Bilan Mondial de la Bière Paris 2019, deuxième volet | Mondial de la Bière Paris 2019 | Parc floral de Paris
27 mai 2019

Bilan Mondial de la Bière Paris 2019, deuxième volet

ITEM 4.jpg

Crédit Photo : Alexandre Gallosi

LABEL CRAFT

L’étiquette la plus chouette du Mondial est française, et on vous en avait déjà parlé sur ce site. On en a trouvé de belles, mais pas mieux parmi les 60 exposants. Machoman (Wheat Ale, 5,5%, série classique), créée par Anthony Dettori pour la brasserie Sulauze l’emporte avec son hommage graphique à Randy Savage, star du catch US des années 90 qui portait toujours des tenues excentriques. 

ITEM 5.jpg
Crédit Photo : Alexandre Gallosi

FOOD ET MUSIQUE

Le snack
La barbaque a la niaque. Entre l’onglet soyeux de la Brigade et le pulled pork de The Beast, on n’a su choisir. D’autant que la foccacia veggie d’Atelier Fratelli nous a enchanté également. Et que dire des glaces dingues d’Henri Guittet ? Mention spéciale pour la framboise/lime/sumac et l’intrigante vanille/chanvre (à accorder avec la Smoke weed every day, de Une petite mousse).

Le concert
Claire Days et Bears Towers ont apaisé le public samedi, mais c’est Kikesa qui a bien mis le Mondial sur orbite lors de ces concerts proposés en partenariat avec Ninkasi Musik Lab. Deux heures d’énergie pure, d’un flow sans faille. 

Photos_Mondiale_de_la_bière_2019_©AlexGallosi-3997_0.jpg
Crédit Photo : Alexandre Gallosi

LA TENDANCE

Black is beautiful. On attendait les brut, l’un des derniers styles créés en craft, on a eu de la Black IPA. Les houblons frais, la bouche de malts grillés, légèrement torréfiés et légère oxydation et l’évident savoir-faire du brasseur de Paname Brewing ont tapé dans le mille. Bilan : une médaille d’or au concours MBière, avec note maximale !
 

Partager cette page :

© 2017 Tous droits réservés.  Mentions Légales