Dégustation#17 : Raftman, Unibroue | Mondial de la Bière Paris 2019 | Parc floral de Paris
13 mai 2019

Dégustation#17 : Raftman, Unibroue

LA BRASSERIE

Brassée depuis 1995, la Raftman a été l'une des premières bières québécoises à inclure un malt fumé, du malt de whisky fumé à la tourbe, plus précisément. Avec la Raftman, Unibroue (première brasserie d’Amérique du Nord, fondée en 1990 et installée à Chambly, au Québec, à allier des techniques de brassage belge et européennes issues de la tradition des moines trappistes) cherchait à nous transporter dans l’univers des bûcherons et des maîtres-draveurs (ceux qui descendaient le bois entreposé tout l’hiver sur des rafiots de fortune) d’autrefois afin de commémorer leur courage légendaire, l’étiquette est explicite. Pendant leurs longs mois d’exil en forêt, ces travailleurs infatigables avaient pour principe de fraterniser ou de régler leurs différends autour d’une bière et d’un whisky, tous deux issus de la même matière première : le malt d’orge. Unibroue a donc eu la bonne idée de les marier... en combinant le caractère du malt de whisky fumé aux saveurs veloutées d’une levure belge d'une grande finesse.

LA DÉGUSTATION

Raftman (5,5%)

Œil : Ambrée, orangée, cassonade brune, trouble, col de mousse beige
Nez : Quelques piques d’alcool, notes de fruits jaunes, pommes confites
Bouche : Pomme confite, tourbe présente, pas d’amertume mais une légère acidité bienvenue
Boire avec : Un cheddar artisanal extra-fort

Où en acheter ?
Chez Kanata, 3,35 € les 34 cl

Unibroue
80 rue des Carrières
Chambly, QC J3L 2H6
Canada
Facebook
Instagram

 

Partager cette page :

© 2017 Tous droits réservés.  Mentions Légales