28 mars 2019

SOUS PRESSION#3 : CRAFT, LE GRAND MIX

Longtemps, les bières sont restées attachées à des traditions locales. Les Belges faisaient des blondes fortes, les Anglais des porters et des IPA’s, les Américains des ales rondes et légères, les Allemands des pils… et puis, comme les groupes de rock et de pop, les uns sont allés voir chez les autres, les lignes se sont croisées et tout s’est mélangé. Aujourd’hui, les houblons américains sont les plus employés au Royaume-Uni, avec des bières qui vont souvent lorgner du côté des APA, tandis qu’outre-Atlantique, on est fasciné par les sours, que ce soit les göse allemandes ou les gueuzes belges. La France boit de l’IPA à tour de bras, les pays scandinaves alignent les imperial stouts en fût de bourbon et les Italiens font de la belgian strong.  PL

MOB2017©CasparMiskin.jpg

Un échantillon des styles « exotiques » brassés par les Suisses de la Nébuleuse, au Mondial de la Bière Paris 2017. © Caspar Miskin